Catégories
Québec Trucs et astuces

Les coffrets à combinaison 

Nous avons de plus en plus de stations intérieures où il est nécessaire de récupérer un accessoire (une clé, une carte d’accès ou bien une télécommande) via un coffret à code afin de pouvoir accéder au stationnement.

Pour les nouveaux utilisateurs, voici le fonctionnement complet et pour les plus anciens, un petit rappel ne fait jamais de mal !

Pourquoi certaines stations sont-elles équipées d’un coffret ? 

  • Comme mentionné plus haut, il y a des stations où il est nécessaire de récupérer une clé (ou autre) avant de pouvoir accéder aux véhicules. Savoir + 
  • Nous avons aussi un certain nombre de véhicules localisés dans des endroits où il n’y a pas de communication cellulaire. Un accessoire est donc aussi nécessaire pour accéder à la station et/ou au véhicule réservé. Vous reconnaîtrez ces stations facilement grâce à la mention « (NoCom) » à la fin de leur nom. Savoir + 

Vous saurez si une station est équipée d’un coffret ou non en cliquant sur le nom de la station pour afficher l’info-station, au moment de sélectionner un véhicule (avant de le réserver), ou bien en cliquant sur « Information importante » dans l’app Communauto. 

Ouvrir et refermer le coffret

C’est très simple !

  • Pour ouvrir un coffret, il suffit de composer les 6 chiffres de sa combinaison et de tourner la poignée qui se trouve au centre dans le sens horaire (vers la droite).
  • Pour le refermer, remettez tout simplement la porte en place.
Attention : est-ce que le coffret est bien fermé?

Avant de quitter, assurez-vous que le coffret soit bien fermé et barré. Sinon son contenu pourrait se retrouver accessible à tous…et on ne veut pas ça!

Où trouver le code ?

Un code de 6 chiffres est nécessaire pour ouvrir les coffrets. Vous trouverez le code :

  • Dans le message de confirmation de réservation (si vous avez choisi de les recevoir)
  • Dans la liste des trajets à venir (cliquez sur la réservation pour afficher le détail)
  • Dans la barre de réservation en cours (cliquez sur la barre en haut de l’écran pour afficher l’information)

Les codes sont différents d’une station à l’autre et peuvent être mis à jour à tout moment. Il est donc préférable de bien confirmer le code le moment venu d’ouvrir un coffret.

Catégories
Québec Trucs et astuces

Véhicules électriques : consignes de recharge

Nos Kia Niro, avec plus de 400 km d’autonomie, sont extrêmement populaires. Certaines ont même piqué des pointes jusqu’au fin fond de la Gaspésie, voire des Iles-de-la-Madeleine, de l’Ontario et des provinces Maritimes. Tant mieux !

À l’avenir, il y aura encore plus de voitures électriques. Mais pour qu’elles tiennent bien la route, quelques consignes sont de mise.

On ne prend pas soin d’un moteur électrique comme d’un moteur thermique. Les batteries sont délicates et les recharges peuvent coûter inutilement cher.

Borne de niveau 3 : la modération a bien meilleur goût

  1. Ne laissez pas la voiture en charge plus d’une heure sur une borne rapide. Ça use prématurément la batterie. Les gains additionnels sont beaucoup plus lents et inutilement coûteux (le prix à l’heure doublera après 90% de charge).

Borne de niveau 2 : n’y passez pas la journée

  1. Rechargez la batterie en fonction de sa charge résiduelle. On ne met pas 60 litres d’essence dans un réservoir de 40 litres. Si par exemple la batterie est à 50%, 7 heures suffisent amplement.
  2. Ne laissez pas la voiture plus de 13 heures sur une borne de niveau 2.

Une équipe en charge de la recharge

  1. Ne terminez jamais votre trajet en laissant le véhicule en charge sur une borne de recharge publique. Laissez nos équipes s’en occuper à votre place.

L’utilisation des bornes du Circuit électrique n’est pas gratuite. Utilisons-les intelligemment ! Des frais seront refacturés en cas d’usage abusif.

Voici une vidéo explicative pour vous aider lors de votre première recharge :

Vous voilà maintenant au courant des petites attentions à prendre pour que nos voitures électriques gardent la forme et que vous puissiez continuer de les utiliser à bon prix !

Catégories
Communiqués de presse Québec

Communauto, l’Université de Sherbrooke et la Société de transport de Sherbrooke renforcent leur collaboration 

Des véhicules sur le campus accessibles avec les cartes à puce

Sherbrooke, le 16 septembre 2021 – La Société de transport de Sherbrooke (STS), l’Université de Sherbrooke (UdeS) et Communauto annoncent une avancée importante au sein de leur partenariat afin d’offrir aux citoyens de Sherbrooke, aux employés et aux étudiants des solutions de mobilité plus intégrées et attrayantes.

Dès maintenant, deux véhicules de Communauto sont disponibles sur le Campus principal de l’Université de Sherbrooke pour les employés qui y travaillent durant le jour et pour tous les membres de la communauté universitaire le soir et la fin de semaine. Les véhicules sont situés dans le stationnement A-8.

D’autres nouveautés

Tous les 24 véhicules de Communauto présents sur le territoire de Sherbrooke sont désormais accessibles aux utilisateurs du transport en commun de la STS avec les cartes à puce La vermeilleuse et La pratico rechargeable. Les personnes enregistrées chez Communauto pourront inscrire leur numéro de carte dans leur profil usager ce qui permettra le déverrouillage et la prise de possession de la voiture réservée.

Cette initiative est le fruit d’une collaboration réussie entre la STS et Communauto. Elle profitera non seulement aux étudiantes et étudiants de l’UdeS, mais également à toute la population.

Ce projet de mobilité intégrée permettra à chacun de choisir plus facilement son mode de transport adapté au secteur où il se trouve, aux conditions du moment et aux types de déplacement, le tout sur une même plateforme.

« La STS est ravie que ce projet voit le jour grâce à l’implication de Communauto. Ce partenariat permet de concrétiser notre vision de la mobilité intégrée à Sherbrooke. Il est important pour la STS de s’associer au service d’autopartage. Cette nouvelle technologie facilite l’accès à une offre de mobilité urbaine plus simple, plus large et plus pratique pour les utilisateurs du transport en commun notamment », souligne Marc Denault, président de la Société de transport de Sherbrooke.

« Ce projet pilote avec Communauto reflète bien l’approche partenariale et innovante de l’UdeS. Ce nouveau modèle de gestion hybride permettra non seulement d’accroître les options de mobilité au travail, mais aussi d’offrir à notre communauté universitaire un service d’autopartage de qualité pour les soirs et les fins de semaine. À la suite des résultats du projet pilote, d’autres voitures pourraient être ajoutées afin de répondre à la demande des trois campus universitaires », mentionne Patrice Cordeau, Vice-recteur adjoint au développement durable.

« Nous sommes heureux de travailler avec nos partenaires pour rendre l’autopartage plus accessible autant pour les employés que les étudiants de l’Université de Sherbrooke. De plus, faciliter l’utilisation combinée des différents modes de transport est la clé pour rendre plus efficace et agréable un style de mobilité plus durable, axé sur le transport en commun, les modes actifs et partagés. Pour cette raison, Communauto ne cesse de chercher des solutions pour combiner plus efficacement son offre à celle du transport en commun », dit Marco Viviani, vice-président, développement stratégique à Communauto.

Profitez des offres

Ceux qui s’abonneront pour la première fois à Communauto bénéficieront d’un crédit de 40 $ avec le code STS2021, soit l’équivalent d’un an d’abonnement au forfait Économique.

Les clients abonnés au transport en commun de Sherbrooke d’une durée d’un an peuvent aussi avoir accès aux forfaits Économique, Économique PLUS ou EXTRA sans droit d’adhésion (habituellement 500 $). Pour plus d’information sur cette offre, consultez le site Internet de Communauto à https://sherbrooke.communauto.com/duo-auto-bus/.

Points de service Communauto à Sherbrooke

Université de Sherbrooke (Campus principal); Portland et Farwell; Jacques-Cartier et King Ouest; Jacques-Cartier et Prospect; Queen-Victoria et Élisabeth; Prospect et Moore; Gordon; Murray et Chalifoux; Galt Ouest et du Saint-Esprit; Daniel; de la Montagne; Webster; Hôpital et centre d’hébergement Argyll; Stationnement municipal (rue Gillespie et King Ouest); Camirand et Ball; Bureau d’information touristique; Parc du Domaine Howard; Station du Cégep; King Est et 7e Avenue.

– 30 –

À propos de la Société de transport de Sherbrooke

La Société de transport de Sherbrooke assure avec professionnalisme et efficience la mobilité des personnes sur le territoire de Sherbrooke, tout en s’appliquant à leur faire vivre une expérience client supérieure. Notre vision, une meilleure offre de transport et une plus grande mobilité des personnes afin de contribuer à la qualité de vie de la population et au développement durable.

À propos de l’Université de Sherbrooke

Reconnue pour la qualité de ses programmes de formation et ses activités de recherche qui répondent aux besoins de la société, l’UdeS est une grande université humaine et un partenaire de premier plan pour favoriser le développement social, culturel et économique. Elle se démarque en outre par son leadership et sa culture institutionnelle en développement durable dans le cadre desquels l’Université se transforme progressivement en un véritable laboratoire, branché sur les enjeux globaux et engagé localement lui méritant même l’appellation d’Université verte.

À propos de Communauto

Fondé à Québec en 1994, Communauto est le plus important service d’autopartage au Canada et le plus ancien en Amérique du Nord. Présent sur deux continents dans 16 villes (Calgary, Edmonton, Toronto, Kitchener-Waterloo, Cambridge, Hamilton, Guelph, London, Kingston, Ottawa, Gatineau, les régions de Montréal et Québec, Sherbrooke, Halifax et Paris en France). La mission principale de Communauto est de réduire l’impact de la voiture sur les villes tout en améliorant l’accès à la mobilité au cœur de celles-ci.

Catégories
Québec Trucs et astuces

Une rentrée flexible et facile avec BIXI !

La rentrée est officiellement à nos portes et la (nouvelle) routine commence tranquillement. Que ce soit pour un retour au bureau en présentiel quelques fois par semaine, ou bien le retour en classe des enfants, la flexibilité est de mise ! Depuis 2014, nos amis de chez BIXI vous permettent de vous déplacer allégrement à vélo un peu partout à Montréal. Vous êtes d’ailleurs plusieurs à combiner vos utilisations Communauto et BIXI afin de rester flexible dans vos déplacements quotidiens. Découvrez les avantages de combiner les deux services !

Le meilleur des deux mondes

Nadia, membre Communauto depuis 2019 et membre BIXI depuis ses débuts, s’est d’abord abonnée au service de vélopartage pour se rendre au centre-ville où elle travaille. Communauto est plutôt utilisé pour les déplacements à l’extérieur de la ville ou bien pour faire une grosse épicerie : « Mon abonnement BIXI jumelé à Communauto me permet non seulement de faire de l’exercice, de faire des économies, mais enfin et surtout de contribuer à moins polluer ».

10% de rabais !

Cette année, BIXI offre un abonnement mensuel qui vous permet de faire autant de déplacements de 45 minutes ou moins que vous le souhaitez à BIXI régulier pendant 30 jours! Disponible jusqu’à la fin de la saison BIXI en novembre, c’est l’option qui s’adapte facilement à votre quotidien. En plus, en tant que membre Communauto vous obtenez un rabais de 10% sur cet abonnement (17$ par mois au lieu de 19$) ! Savoir +

Catégories
Québec Trucs et astuces

Un autre été chaud !

L’été au Québec fait exploser la demande. Nous redoublons d’efforts pour y répondre.

Catégories
Québec Trucs et astuces

Encore plus facile de faire vos signalements !

Il est maintenant possible de nous signaler un nouveau dommage ou qu’un véhicule est sale directement dans l’application Communauto. Rendez-vous tout simplement dans le menu principal et cliquez sur « Signalement (dommage, propreté) ».

Catégories
Nouvelles Québec

Allo les Niro !

Bonne nouvelle! Les premières FLEX Niro 100% électrique seront disponible à compter d’aujourd’hui à Montréal. Juste à temps pour la longue fin de semaine ! Au total, 50 Niro seront mises en service au cours des prochains jours. C’est dont dire que d’ici peu une voiture électrique sur deux sera une Niro (50 Niro pour 58 Leaf, soit un total de 108 véhicules électriques).

Catégories
Communiqués de presse Nouvelles Québec

Communauto augmente son offre malgré l’incertitude

Montréal, 8 avril 2021 – Avec l’arrivée du printemps et malgré les incertitudes reliées à la pandémie, Communauto, la plus importante organisation d’autopartage au Canada, poursuit sur sa lancée en ajoutant près de 500 véhicules à son offre en 2021. Ceci portera à environ 4000, d’ici l’été, le nombre total de véhicules opérés par Communauto dans les 16 villes et agglomérations actuellement desservies. 

La mise en service des nouveaux véhicules est déjà en cours.  Ce sont les villes de Montréal (+260 véhicules) et de Toronto (+120 véhicules) qui connaîtront l’expansion la plus importante.  Les autres véhicules seront pour les flottes de Halifax (+20), de Québec (+20), d’Ottawa (+10), de Kitchener-Waterloo et Hamilton (+5), d’Edmonton (+5), de Calgary (+10) et de Paris, en France (+20). 

Poursuite de l’électrification

Parmi les ajouts qui seront faits à Montréal, 50 seront des Kia Niro 100% électriques affichant une autonomie de plus de 400 kilomètres. 

« Communauto met à la disposition de ses usagers le plus grand parc de véhicules électriques partagés au Canada. Avec cette addition, c’est plus d’une centaine de véhicules 100% électriques qui seront à la disposition de nos usagers. Au total, 50% de notre parc est composé de véhicules 100% électriques ou hybrides. Nous en aurions beaucoup plus si ce n’était de la difficulté pour les manufacturiers de nous les fournir » dit Benoît Robert, président directeur général de Communauto.  

Composer avec l’incertitude liée à la pandémie

Après avoir connu un creux historique lorsque la planète est tombée sur « pause » en avril dernier, la demande a connu des sommets inégalés durant l’été. Depuis l’automne, le maintien du recours au télétravail et des activités de proximité a permis un certain retour à la normale accompagné d’une croissance soutenue. Mais il est difficile de prévoir l’impact de la troisième vague, surtout sur un horizon de quelques mois. « Devant cette incertitude, nous avons fait de notre mieux pour tendre vers le meilleur équilibre possible entre la prudence qui doit orienter nos décisions et le besoin de disposer d’une offre suffisante pour répondre aux besoins essentiels de nos usagers. L’an dernier, les nouveaux véhicules sont arrivés très tard dans la saison, ce qui a eu un impact négatif sur notre capacité à répondre à la demande. Cette année les trois quarts des nouveaux véhicules seront mis en service d’ici la fin du mois de juin. Nous serons donc plus en mesure de faire face à la pointe estivale » d’affirmer Monsieur Robert.

Agrandissement du territoire de desserte FLEX 

À Montréal, le territoire de desserte FLEX sera agrandi pour englober des secteurs des arrondissements de LaSalle et de Montréal Nord. La zone de service sera également agrandie dans les secteurs de Cartierville et de Saint-Laurent.  Nouveauté à prévoir : l’ouverture de point de service FLEX sur la rive sud.  

À Toronto, le territoire de desserte sera élargi vers le nord (jusqu’à la hauteur d’Eglinton Ave.) et vers l’ouest (jusqu’à Jane St.).

Des décisions seront prises, ultérieurement, en fonction de l’évolution de la demande, dans les autres villes où ce service est maintenant offert (Edmonton, Calgary et Halifax).

Plus de véhicules « en station » et des véhicules offrant davantage d’espace

La bonification de l’offre des véhicules en station disponible sur réservation amorcée en 2018 dans l’ensemble de nos succursales, avec l’introduction de véhicules offrant davantage d’espace (d’abord des Prius V, puis des berlines Corolla des suites de la disparition des Prius V du marché canadien), se poursuit encore cette année. La proportion de ces modèles en station dépasse maintenant les 70% dans l’ensemble de nos succursales.

Cette décision a été prise dans le but de mieux positionner notre offre de véhicules disponible sur réservation (des véhicules plus spacieux pour répondre aux besoins occasionnés notamment par les sorties de loisir) par rapport à notre offre FLEX qui répond davantage à des besoins de proximité.

Après Edmonton, l’été dernier, ce sera au tour des villes de Toronto et de Calgary, cette année, de voir l’émergence d’un réseau de stations.

« L’intégration étroite de l’offre des véhicules disponibles avec et sans réservation est en quelque sorte devenue la signature de Communauto. Nous avons constaté, avec l’expérience, qu’il s’agit de la meilleure manière de répondre à l’ensemble des besoins de mobilité automobile de nos usagers et, les études le confirment, c’est aussi la façon la plus efficace d’optimiser les avantages environnementaux et urbanistiques de l’autopartage. C’est pourquoi nous travaillons très fort à tenter de déployer les deux services partout où il nous est possible de le faire », précise Monsieur Robert.

– 30 –

À propos de Communauto 

Fondé à Québec en 1994, Communauto est le plus important service d’autopartage au Canada et le plus ancien en Amérique du Nord. Présent sur deux continents dans 16 villes (Calgary, Edmonton, Toronto, Kitchener-Waterloo, Cambridge, Hamilton, Guelph, London, Kingston, Ottawa, Gatineau, les régions de Montréal et Québec, Sherbrooke, Halifax et Paris en France). La mission principale de Communauto est de réduire l’impact de la voiture sur les villes tout en améliorant l’accès à la mobilité au cœur de celles-ci.

Source :
Marco Viviani
VP, développement stratégique
(514) 316-6500

Catégories
Québec Trucs et astuces

Vous pouvez maintenant réserver des véhicules en station !

Usagers FLEX, il y a du nouveau pour vous en 2021 ! Votre forfait Liberté vous donne maintenant accès aux véhicules en station Communauto et non plus seulement aux FLEX.

Catégories
Québec Trucs et astuces

Précisions sur le fonctionnement des gratuités FLEX

Depuis que nous avons modifié la façon de gérer les gratuités FLEX en y allant de manière plus ciblée plutôt qu’avec des gratuités mur-à-mur comme c’était systématiquement le cas auparavant, une certaine confusion s’est installée. C’est particulièrement vrai lorsque, comme ce fut le cas hier, les véhicules affichés gratuits s’envolent « comme des petits pains chauds », en quelque minutes seulement (près d’une centaine de véhicules FLEX sur un total d’un peu plus de 800 avait pourtant été offerts gratuitement). Afin d’éviter toute confusion à l’avenir, veuillez, s’il vous plaît, lire attentivement ce qui suit.

PRÉCISIONS SUR LE MODE DE FONCTIONNEMENT DES GRATUITÉS

Rappelons-le, seuls les véhicules FLEX identifiés par l’icône en bleu et affichant un flocon font l’objet d’une gratuité.

Si après l’annonce d’une période de gratuité, comme ce fut le cas hier, vous ne voyez plus de véhicules affichant cette icône, c’est tout simplement parce que les véhicules qui étaient offerts gratuitement ont déjà tous trouvé preneurs.

GRATUITÉS SPONTANÉES VERSUS GRATUITÉES ANNONCÉES

Gratuités spontanées

Nous vous avons écrit mardi dernier, le 12 janvier, pour vous aviser que des véhicules pourraient dorénavant être offerts gratuitement à tous les jours sans nécessairement faire l’objet d’une annonce préalable. La période de gratuité qui s’appliquera, dans ces cas, sera toujours la même, soit :

de 15h à 10h le lendemain.

Gratuités annoncées

Par contre, lorsque la situation nécessite, comme ce fut le cas hier, que nous nous montrions plus généreux dans le but de nous assurer que tous les véhicules offerts gratuitement trouveront preneurs, un message vous informant de la période de gratuité vous sera envoyé par courriel. Cette information sera, de plus, affichée sur les réseaux sociaux.

Rappelons qu’en cas de gratuité ciblée (par opposition à une gratuité mur-à-mur s’appliquant sur tous les véhicules), une FLEX utilisée sans frais ne s’affichera plus comme telle une fois libérée (retour à l’icône orange habituelle).

COMMENT MAXIMISER VOS CHANCES DE METTRE LA MAIN SUR UN VÉHICULE GRATUIT ?

Sauf avis contraire, les gratuités débutent à 15h. Quoi qu’il en soit, nous vous invitons à surveiller votre application près du moment du début de la période de gratuité annoncée.

Il est également possible, entre le début de la période de gratuité et 19h, que d’autres véhicules soient sélectionnés pour être offerts gratuitement.

C’est notamment le cas si nous constatons que des véhicules se trouvent sur des routes de déneigement nouvellement planifiées par la ville de Montréal.

Si vous n’avez pas eu la chance de mettre la main sur un véhicule offert gratuitement peu après le début de la période de gratuité annoncée ou aux alentours de 15h lors d’une « gratuité spontanée », il peut donc valoir la peine de regarder votre application, de temps en temps, pour vous reprendre.

POURQUOI LES GRATUITÉS MUR-À-MUR DEVIENDRONT-ELLES L’EXCEPTION PLUTÔT QUE LA RÈGLE ?

En période de pandémie, qui plus est avec un couvre-feu en prime, la demande étant plus faible, cette approche ne nous permet pas d’atteindre l’objectif recherché qui est de maximiser la probabilité que ce soit les véhicules qui doivent impérativement être déplacés qui le soient. Rappelons que l’objectif premier des gratuités, dans une optique « gagnant-gagnant », est de faciliter le travail de nos équipes pour minimiser le risque que des véhicules ne puissent être déplacés à temps lors d’une opération de déneigement.

Mentionnons, en terminant, qu’à moins que nous ayons annoncé une gratuité sur tous les véhicules, il est risqué de sélectionner un véhicule au hasard avant de voir l’icône prévue à cet effet dans l’espoir que celui-ci fasse parti du lot des véhicules qui seront offert gratuitement.

En espérant que ces informations vous soient utiles, nous en profitons pour vous souhaiter à nouveau de profiter au maximum des joies de l’hiver dans le respect des mesures sanitaires !